Une idée  ! Après le Gilet Jaune, le Masque Jaune  !

FORUM DE DISCUSSION

Merci de rester courtois et constructifs dans vos sujets et réponses, nous sommes tous ici pour construire ensemble dans la bienveillance et la tolérance de l’avis de chacun. Vous pouvez signaler tout message que vous trouveriez déplacé afin que les modérateurs en soient notifiés.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #103974
    AvatarYellowMask
    [Participant]

    Bonjour.

    2 choses dans ce sujet.

    – 1 Une idée m’est venue, dans cette période où les Gilets Jaunes sont enfermés. Quand ils sortiront, et s’ils arboraient un « masque jaune » ?

    Pour continuer le mouvement !   « Rappeler » que l’énergie et l’intention sont toujours présentes !

    Puisque les masques sont indisponibles par incompétence politique volontaire ou involontaire, des « masques jaunes » pourraient être fabriqués, puis portés.

    – 2 Autre chose, nous ne sommes pas en pandémie, nous sommes dans un génocide organisé.

    Je l’explique avec preuves françaises officielles.

    Un détail extrêmement important cependant, et volontairement « caché aux français et au monde entier (ce qui fait que Trump a absolument raison d’accuser l’OMS d’irrégularités), le risque majeur, principal, de contamination par le virus, comme clairement indiqué    sur le site de l’Institut Pasteur  

    se fait « par les voies aériennes »  et le risque secondaire par le toucher, ici :

    Extrait : «  » » » » » » » »Une transmission principale par voie aérienne 

    Le SRAS s’est vite avéré être <b>transmis d’homme à homme par l’air</b>, probablement par des gouttelettes de salive contaminées. Il s’est rapidement propagé au niveau mondial à la faveur des transports aériens****, ………………………….. <b>D’autres modes de transmission sont probables</b>, par des objets contaminés par exemple. » » » » » » » »

    Lien vers la page : https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/sras

    Vous allez dire qu’on parle là du Sras et pas du Covid19. Justement, c’est la même chose.

    Le Sras est une conséquence, un syndrome respiratoire causé par « un organisme vivant contaminant », peu importe son nom. Covid19, MersCov ou autre.

    Leur point commun est une complication respiratoire, nommé Sras.

    Or, aujourd’hui, en France, et partout dans le monde, « l’information » que tous les services médicaux, scientifiques, et politques « connaissent », celle consultable sur le site de l’Institut Pasteur, citée plus haut  » Une transmission principale par voie aérienne  ……….Le SRAS s’est vite avéré être <b>transmis d’homme à homme par l’air</b>, »                                  » n’apparaît « nulle part ».

    Ce seul »fait, de non présence de l’information,  de non informer le public, en ce sens » est une « mise en danger de la vie d’autrui ».

    Nous sommes donc bien en présence d’un génocide et non d’une pandémie.

    je vous remercie

    Yellowmask (français à l’étranger)

     

    ******* Il s’est rapidement propagé au niveau mondial à la faveur des transports aériens****
    <h3>Alors que l’Institut Pasteur signale qu’ils s’est rapidement propagé au niveau mondial à la faveur des transports aériens,</h3>
    l’OMS recommande noir sur blanc, « le contraire » ! Ne pas arrêter les transports aériens, « pour des raisons économiques » !!!

    Ici : https://www.who.int/ith/2019-nCoV_advice_for_international_traffic-rev/fr/
    <h3 class= »section_head1″>Recommandations relatives au trafic international ‎</h3>
    L’OMS déconseille toujours d’appliquer des restrictions aux voyages ou aux échanges ‎commerciaux vers les pays touchés par une épidémie de COVID-19. ‎

    De manière générale, les données montrent que l’application de restrictions à la circulation de ‎personnes ou de biens pendant les situations d’urgence sanitaire est inefficace dans la plupart des ‎cas, et peut détourner des ressources qui pourraient être consacrées à d’autres interventions. De ‎plus, ces restrictions peuvent interrompre l’aide et le soutien technique nécessaires, perturber ‎l’activité économique, et avoir des retombées socioéconomiques négatives sur les pays touchés. ‎Cependant, dans certaines circonstances, des mesures restreignant la circulation des personnes ‎peuvent s’avérer temporairement utiles, par exemple là où il existe peu de liaisons internationales ‎et où les moyens de riposte sont limités. ‎

    Les mesures relatives aux voyages qui entravent de manière importante le trafic international se ‎justifient seulement au début d’une flambée épidémique, car elles permettent alors aux pays de ‎gagner du temps, ne serait-ce que quelques jours, pour mettre rapidement en place des mesures ‎de préparation efficaces. Ces restrictions doivent se fonder sur une évaluation attentive des ‎risques, être proportionnées aux risques pour la santé publique, être de courte durée et être ‎régulièrement réexaminées en fonction de l’évolution de la situation.‎

    Les interdictions de voyager vers les zones touchées ou le refus de laisser entrer les passagers en ‎provenance de celles-ci sont généralement inefficaces pour empêcher l’importation de cas, mais ‎peuvent avoir d’importante retombées socioéconomiques. Entre le moment où l’OMS a déclaré ‎que la COVID-19 constituait une urgence de santé publique de portée internationale et le 27 ‎février, 38 pays ont signalé à l’OMS des mesures sanitaires supplémentaires qui entravent de ‎manière importante le trafic international pour les voyages depuis et vers la Chine et d’autres pays ‎touchés, mesures allant de refus de laisser entrer des passagers à des restrictions aux visas en ‎passant par la quarantaine au retour. Plusieurs pays ayant refusé l’entrée de voyageurs ou ‎suspendu les vols vers, ou en provenance, de la Chine et d’autres pays touchés, signalent ‎désormais des cas de COVID-19. ‎

    Et on nous prend pour des cons !!

     

     

    #104038
    Avatarbulgorn
    (14 - Calvados)
    [Admin Calvados]

    Ce message avait été mis « en attente ».
    Je l’ai débloqué et rendu visible à tous.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies et notre politique de confidentialité... En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close