Différencier les Gilets Jaunes et les autres

FORUM DE DISCUSSION

Merci de rester courtois et constructifs dans vos sujets et rĂ©ponses, nous sommes tous ici pour construire ensemble dans la bienveillance et la tolĂ©rance de l’avis de chacun. Vous pouvez signaler tout message que vous trouveriez dĂ©placĂ© afin que les modĂ©rateurs en soient notifiĂ©s.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #103276
    AvatarGJCANADA
    [Participant]

    Bonjour,

    Je suis Français et rĂ©side actuellement au Canada – QuĂ©bec – depuis fin 2017, d’oĂą j’ai pu suivre et d’oĂą je peux suivre encore en dĂ©calĂ© les Ă©vĂ©nements Gilets Jaunes.

    La raison de mon intervention sur ce site dĂ©coule d’un constat que je fais depuis les dĂ©bordements qui ont eu lieu au cours de vos manifestations et rassemblements, malheureusement grave dans certains cas mais surtout sans rapport avec la cause du mouvement des Gilets Jaunes. Je m’explique. Dans les annĂ©es 90, j’ai Ă©galement vĂ©cu au QuĂ©bec pendant 10 ans oĂą j’ai Ă©tĂ© en contact, non pas personnellement mais par le biais des actualitĂ©s, avec des dĂ©bordements, graves dans certains cas, d’une partie d’un groupe minoritaire qui aussi portaient gravement prĂ©judice Ă  l’ensemble du groupe. Ce qui suit pourra, pour certains/certaines, ĂŞtre vu comme anecdotique, mais le fait est que la motivation et la dĂ©termination de la partie du groupe en question qui souhaitait garder une image propre a conduit Ă  faire accepter, par les mĂ©dias notamment, la diffĂ©rence qui existait entre les « Pacifistes »/non violents et ceux qui avaient d’autres intĂ©rĂŞts, parfois exprimaient avec violence. Le groupe en question n’Ă©tait pas une formation crĂ©Ă©e ex nihilo, comme les Gilets Jaunes, mais existait naturellement, puisqu’il s’agit tout simplement des motards (je ne parle pas de policiers). En effet, ici au QuĂ©bec, les mĂ©dias avaient comme habitude de commenter les exactions des motards appartenant Ă  des bandes comme Ă©tant celles de motards tout simplement (exemple « les motards ont fait ceci .. », « l’origine de l’explosion est Ă  imputer aux motards …. », etc, etc.). Face Ă  ces commentaires, très nĂ©gatif et ne faisant aucune distinction, les clubs rĂ©crĂ©atifs de motards ont souhaitaient alors faire entendre leurs voix en demandant Ă  ce qu’une distinction soit faite lorsque des commentaires mĂ©diatiques Ă©taient apportĂ©s sur des Ă©vĂ©nements impliquant des motards. Après sans doute des Ă©changes nĂ©cessitant un certain cadrage, mais la petite histoire de le dit pas, cette dĂ©marche constructive a eu comme effet d’introduire auprès des mĂ©dias un vocabulaire adaptĂ©, dĂ©signant les motards de bandes impliquĂ©s dans des dĂ©bordements comme Ă©tant l’oeuvre de motards criminalisĂ©s, laissant ainsi la place qui leurs revenaient aux autres motards qui ne souhaitaient rien d’autre que de faire de la moto sur les routes des belles contrĂ©es QuĂ©bĂ©coises.

    Bien entendu, cet exemple doit ĂŞtre compris comme un point de dĂ©part Ă  une possible rĂ©flexion qui, in fine, permettrait au mouvement Gilets Jaunes d’ĂŞtre vu par tout les Français d’une manière plus valorisante et plus constructive, ceci pour continuer Ă  porter haut les idĂ©es et les revendications lĂ©gitimes originelles que beaucoup de Français commencent Ă  perdre de vue du fait d’une couverture mĂ©diatique orientĂ©e ou ne sachant plus faire la part des choses.

    Conscient que c’est un vrai challenge, l’impossibilitĂ© ne doit cependant pas ĂŞtre envisagĂ©e.

    Jean Michel

    GJCANADA

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies et notre politique de confidentialité... En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close