Sélection d’outils organisation et structuration

Comment animer et rendre actif un groupe ?
Playlist des trucs d’animation par Jean-Michel Cornu (par­cou­rir la play­list des 160 courtes vidéos)
Exemples de sujet : impor­tance de la bien­veillance, acti­ver, ges­tion des acti­vi­tés, faci­li­ter l’implication, gérer les conflits, les ren­contres, vision long terme, le consen­te­ment, le rôle de faci­li­ta­teur, l’im­por­tance des obser­va­teurs inac­tifs, le véri­table rôle des leaders, …

Pour exemples, voi­ci des vidéos qui pré­sentent un bon point de départ pour la mise en place de grands groupes :

Voir aus­si le livre télé­char­geable gratuitement :
« Le guide de l’a­ni­ma­teur — Une heure par semaine pour ani­mer une communauté »
et le PDF « Quels outils pour ani­mer un groupe ».

Tous les conte­nus sont sous licence libre cc-by-sa et peuvent être copiés et par­ta­gés facilement.

Votre groupe cherche l’horizontalité (mais ne la trouve pas vraiment) ?
Qu’est-ce que la socio­cra­tie ? — Explication de ce mode de ce mode de prise de décision.

Les clefs pour mettre en place une gouvernance partagée

Les prises de décisions sont laborieuses ? Ça part dans tous les sens ?

Découvrir la gestion des décisions par consentement

« L’objectif du consen­te­ment est de per­mettre de prendre une déci­sion avec laquelle tout le monde peut vivre. Cela veut dire qu’on déter­mine où se situe l’avis majo­ri­taire, c’est-à-dire la déci­sion qui serait prise « clas­si­que­ment » et on prend ensuite le temps de lever les objec­tions qui empêchent les mino­ri­tés de vivre avec la déci­sion majo­ri­taire. La nuance la plus impor­tante avec la démo­cra­tie telle que nous la connais­sons se situe sur le « pou­voir vivre avec ». On ne cherche pas à ce que tout le monde dise oui à la déci­sion mais à bien écou­ter et connaître les amen­de­ments qui feraient que les mino­ri­tés ne soient plus oppo­sées à la déci­sion. Cela s’illustre bien avec la phrase sui­vante : « Le consen­sus c’est tout le monde dit oui, le consen­te­ment c’est plus per­sonne ne dit non ». »

En savoir plus

 

Voir le docu­ment complet

 

Voir la fiche d’aide

Résumé des étapes à suivre

Notes : Les phrases entre paren­thèses sont des ques­tions que le faci­li­ta­teur peut uti­li­ser pour accom­pa­gner le groupe.

  1. Phase de pro­po­si­tion (une solu­tion à proposer ?)
  2. Tour de table de cla­ri­fi­ca­tions (des ques­tions ?)
  3. Tour de table de réac­tions / res­sen­tis (des réac­tions ?)
  4. Possibilité d’amendement ou de retrait de la pro­po­si­tion par le pro­po­seur (suite à ces réac­tions, sou­haites-tu reti­rer ou amen­der ta proposition ?)
  5. Traitement des objec­tions une par une (une objection ?)
    C
    haque objec­tion est cla­ri­fiée et cha­cun peut y réagir.
  6. Amendement (refor­ma­tion sous la forme “je suis d’accord à condi­tion que”)
    Un amen­de­ment est une nou­velle pro­po­si­tion (retour à l’étape 2).
  7. Validation

Les déci­sions sont vali­dées quand per­sonne ne pro­pose d’objections valides et argumentées.
En cas d’é­chec du consen­te­ment (une objec­tion qui ne peut pas être levée), la déci­sion peut se prendre à la majo­ri­té qua­li­fiée (80% par exemple).

Votre groupe a du mal à attribuer des responsabilités et des rôles ?
Dans votre groupe, ils y a des conflits, tensions ou guerres d’égo ?

De nom­breuses ten­sions néga­tives peuvent pro­ve­nir du manque d’usage des autres outils pré­sen­tés sur cette page. Idéalement, les bons outils d’organisation et d’intelligence col­lec­tive devraient être uti­li­sés pour évi­ter et pré­ve­nir l’apparition de conflits, en les trai­tant avant qu’ils ne deviennent des­truc­teurs pour le groupe.

La communication non violente (ou communication rationnelle)

Voir la page wiki

Sinon, les besoins et les solu­tions requises ne sont pas clairs dans la conver­sa­tion et elle devient irra­tion­nelle.
Donc res­pec­ter soi-même au moins les quatre étapes de la CNV et ques­tion­ner les inter­lo­cu­teurs pour les aider à s’exprimer de façon rationnelle.

 

  • 1. Observation : décrire la situa­tion en termes de faits pré­cis et com­pré­hen­sibles ;
    Question rela­tive : Plus exac­te­ment, quelle est la situa­tion qui t’amène à dire ça ?
  • 2. Sentiment : expri­mer les sen­ti­ments et atti­tudes sus­ci­tés dans cette situa­tion ;
    Question rela­tive : Je com­prends mieux, dans une telle situa­tion, tu as dû te sen­tir [des­crip­tion] ?
    (formes pos­sibles : humour, com­pas­sion, compréhension, …) 
  • 3. Besoin : cla­ri­fier le(s) besoin(s) ;
    Question rela­tive : Dans cette situa­tion, que pré­fé­re­rais-tu ? De quoi aurais-tu besoin ?
  • 4. Demande SMART* : faire une demande res­pec­tant les cri­tères sui­vants : réa­li­sable, concrète, pré­cise et for­mu­lée posi­ti­ve­ment. Autrement dit… for­mu­ler un objec­tif SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défi­ni).
    Si cela est pos­sible, que l’ac­tion soit fai­sable dans l’ins­tant pré­sent. Le fait que la demande soit accom­pa­gnée d’une for­mu­la­tion des besoins la rend négociable.
  • *Questions pour for­mu­ler une demande SMART :
    • Spécifique : Qu’est ce qu’on peut faire exactement ?
    • Mesurable :  Quels résul­tats peut-on attendre d’une telle solu­tion ? Comment le mesurer ?
    • Atteignable : Un tel résul­tat est-il vrai­ment attei­gnable ? Avons-nous les res­sources nécessaires ?
    • Relevant (per­ti­nent) : N’est-ce pas déjà fait ? Quelle est la valeur ajou­tée par rap­port à ce qui est déjà fait ?
    • Temporellement défi­ni : Quelle échéance ? En com­bien de temps peut-on le faire ?

Source : ColHor

La gestion de conflits

Voir la fiche complète

 

La gestion par tensions

 

« Dans la plu­part des cultures, le mot « ten­sion » a une conno­ta­tion plu­tôt – voire exclu­si­ve­ment – péjo­ra­tive. En anglais, on peut le tra­duire par un terme très redou­té : stress. Certains la nomment pro­blème aus­si. Une ten­dance humaine consiste à refou­ler les ten­sions, à mettre la pous­sière sous le tapis et rendre invi­sible ce qui dérange […]. »

Voir la fiche complète

Quels outils informatiques collaboratifs utiliser ?

Voici une sélection des outils informatiques les plus pratiques pour s’organiser au sein d’un groupe

L’icone 🔗 Indique un logi­ciel pro­prié­taire sur pla­te­forme com­mer­ciale, sou­vent beau­coup plus pra­tique, mais moins éthique.
L’icone 🕊️ Indique logi­ciel libre ou open source sur pla­te­forme com­mu­nau­taire, sou­vent plus éthiques, mais moins ergo­no­miques.
* Indique un outil que l’on peut héber­ger sur son propre serveur.


Pour se donner des rendez-vous et planifier des temps communs

Google agen­da
🔗https://calendar.google.com
Permet de gérer un agen­da / calen­drier collaboratif.

Framagenda
🕊️ https://framagenda.org
Permet de gérer un agen­da / calen­drier col­la­bo­ra­tif, mais aus­si vos contacts et vos listes de tâches.

Framadate
🕊️ https://framadate.org
Permet de créer un son­dage pour choi­sir la meilleure date en fonc­tion des dis­po­ni­bi­li­tés ren­sei­gnées par les participants.


Pour partager et travailler des documents de manière collaborative

Framapad
🕊️ https://framapad.org/fr
Espace de sto­ckage de docu­ments textes collaboratifs.

Framacalc
🕊️ https://accueil.framacalc.org/fr
Création de feuille de cal­cul / tableur col­la­bo­ra­rif.
* Pour l’au­to-héber­ger : https://github.com/audreyt/ethercalc

Google drive
🔗 https://www.google.com/intl/fr/drive
Espace de sto­ckage docu­ments col­la­bo­ra­tifs : dos­sier, texte, tableur, slide, … simple, efficace.

Nextcloud
🕊️ https://nextcloud.com
Alternative à google drive… Suite com­plète pour le tra­vail col­la­bo­ra­tif : dos­sier, docu­ments, agen­da, ges­tion des tâches, mes­sa­ge­rie interne, … (alter­na­tive à google drive)
* Pour l’au­to-héber­ger : https://nextcloud.com/install/#instructions-server 


Voter une décision

Telegram
🔗 https://telegram.org
Permet très faci­le­ment d’ou­vrir des son­dages dans un groupe avec l’as­su­rance d’a­voir une seule voie par personne.

Jugement majo­ri­taire
🕊️ https://jugementmajoritaire.net
Permet de voter pour le meilleur choix entre dif­fé­rentes pro­po­si­tions (plus effi­cace que le vote pour / contre).

Survio
🔗 https://www.survio.com/fr/
Permet de gérer des sondages.


Pour gérer des tâches

Trello
🔗 https://trello.com
Permet d’or­ga­ni­ser et d’a­dres­ser des tâches au sein d’une équipe.
Alternative auto-héber­gée : https://github.com/wekan/wekan

Framacalc
🕊️ https://accueil.framacalc.org/fr
Permet de créer une liste col­la­bo­ra­tive de tâche avec un outil libre (fonc­tionne aus­si avec Google Sheet).


Pour communiquer auprès du public

Page face­book
🔗 https://www.facebook.com
Permet de publier des infor­ma­tions sur face­book.
Inconvénients : peu de visi­bi­li­té sans stra­té­gie + censure


Pour communiquer au sein d’un groupe

Jitsi
🕊️ https://meet.jit.si
Permet d’ou­vrir un espace de dis­cus­sion vocale / de visio­con­fé­rence.
Pour l’au­to-héber­ger : https://github.com/jitsi
Serveur fra­ma : https://framatalk.org/accueil/fr
Inconvénients : Adapté seule­ment jusqu’à un cer­tain nombre de per­sonnes (risque de lags)

Framateam
🕊️ https://framateam.org/login
Logiciel libre de tchat / conver­sa­tion de groupe.
* Pour l’au­to-héber­ger : https://mattermost.com 

Discord
🔗 https://discord.com
Permet d’ou­vrir un espace tex­tuel et vocal de dis­cus­sion pour un groupe (échange de fichiers, voix, vidéo, par­tage d’é­cran) adap­té pour ordi­na­teur et smartphone.

Telegram
🔗 https://telegram.org
Permet d’ou­vrir un groupe de dis­cus­sion tex­tuelle adap­té pour ordi­na­teur et smart­phone, soit disant chif­frée et sécu­ri­sée… mais on ne peut pas en être sûr. Le groupe per­met à cha­cun de dis­cu­ter et il peut être asso­cié à un canal « Channel » per­met­tant une infor­ma­tion des­cen­dante.
Exemple : https://t.me/chouard (canal) — https://t.me/chouard_chat (groupe)
Inconvénients : Bordélique

Discourse
🕊️ https://www.discourse.org
Permet de gérer un forum.

Messenger (face­book)
🔗 https://www.messenger.com/login.php
Permet d’ou­vrir un groupe de dis­cus­sion tex­tuelle adap­té pour ordi­na­teur et smart­phone.
Inconvénients : Bordélique

Groupe face­book
🔗 https://www.facebook.com
Permet d’ou­vrir un groupe de dis­cus­sion tex­tuelle adap­té pour ordi­na­teur et smart­phone.
Inconvénients : Les publi­ca­tions ne sont pas envoyées à tous les membres par facebook


Pour envoyer des mails

Framalist
🕊️ https://framalistes.org/sympa
Permet de gérer une liste de dif­fu­sion d’email / d’en­voyer des mails à une petite liste de per­sonne (hors usage d’une newsletter).

WordPress auto­hé­ber­gé + Newsletter
🕊️
https://fr.wordpress.org/plugins/newsletter/
Permet de gérer des listes de dif­fu­sion d’email / d’en­voyer des mails.

Mailchimp ou Sendinblue
🔗 https://mailchimp.comhttps://fr.sendinblue.com
Permet de créer un for­mu­laire d’ins­crip­tion à une news­let­ter et d’en­voyer des mails à toutes une liste de contact (gra­tuit, mais limité).

Protonmail
🔗 https://protonmail.com/fr
Permet de créer une adresse mail ano­nyme, avec une mes­sa­ge­rie basée en Suisse, soit disant chif­frée et sécu­ri­sée… mais on ne peut pas en être sûr.


Pour créer des cartes collaboratives

GogoCarto
🕊️ https://gogocarto.fr/projects
Permet de créer une carte per­son­na­li­sé pour mar­quer des lieux, des membres, etc.
* Pour l’au­to-héber­ger : https://gitlab.adullact.net/pixelhumain/GoGoCarto

Framacarte
🕊️ https://framacarte.org/fr
Permet de créer une carte per­son­na­li­sée pour mar­quer des lieux, des membres, etc.
* Pour l’au­to-héber­ger : https://github.com/umap-project/umap


Pour organiser un groupe de manière horizontale et efficace

ColHor
🕊️ Fichiers
Permet d’ou­vrir un espace numé­rique pour orga­ni­ser un col­lec­tif hori­zon­tal, per­mettent à n’importe quel groupe de fonc­tion­ner effi­ca­ce­ment de façon hori­zon­tale, grâce à de pre­mières règles très simples, évo­lu­tives et capables de s’adapter aux dif­fé­rentes situations.